100 artistes dans la ville - ZAT 2019
11:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Clarissa Baumann

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
11:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Eric Niébé

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
14:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Clarissa Baumann

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

MOCO x Rockstore x Piñata Radio
De 20h00 à 5h du matin
Rockstore, 20 rue de Verdun, Montpellier
Accès libre

 

Plus d’informations www.rockstore.fr 

 

 

De 20h00 à 23h00 :
 

> Last Yearz Interesting Negro / Jamila Johnson-Small

Avec Last Yearz Interesting Negro, Fernanda Muñoz-Newsome et Rowdy SS

Last Yearz Interesting Negro est le projet solo de l’artiste, danseuse et chorégraphe londonienne, Jamila Johnson-Small, dont les performances mêlent récits et états de transe, musique électronique et danse, poésie et vidéo dans une dynamique decoloniale. Au Rockstore, avec ses collaborateurs Fernanda Muñoz-Newsome et Rowdy SS, Last Yearz Interesting Negro présente une nouvelle performance, slow burn (I Want You), un rassemblement des pratiques développées lors des ateliers « soft practice », adaptées ici pour un groupe de performeurs.
 

 

> Mathilde Fernandez

Originaire du sud de la France, Mathilde Fernandez propose un concert au Rockstore. Issue du milieu des arts visuels aussi bien vivants que plastiques, le projet musical de Mathilde Fernandez se base sur l’exploration des diverses possibilités de sa voix. Aujourd’hui en électro comme en acoustique, on retrouve dans sa voix les influences fortes du chant lyrique, ainsi que les spectres d’une grande famille de femmes qui l’accompagnent dans l’univers baroque et qu’elle chérit : Nina Hagen, Kate Bush, Catherine Ringer, Lene Lovitch, Diamanda Galas, Oum Kalthoum ou encore Armanda Altaï.

 

 

> Nelson Beer

Riche d’un parcours au croisement des disciplines et des territoires, architecte mais aussi pianiste classique de formations, Nelson Beer est un artiste multiple et dont l’identité se mue, se déconstruit et s’évade. Ses productions musicales, influencées de cultures diverses, sont autant inspirées de la musique expérimentale, de la techno, de la pop classique, du R’n’B ainsi que du rap. Quant à son personnage scénique, central à son projet artistique, il ne cesse d’évoluer pour proposer une identité fluide et trouble.
 

 

De 23h00 à 05h00 du matin :
 

> AZ IZ

Az Iz peint et compose de la musique depuis son plus jeune âge. À la fin de son adolescence, à travers une première passion pour le hip-hop, il se tourne ensuite vers la musique électronique. Discret sur ses travaux depuis 2010, ce n’est que depuis quelques années qu’il laisse voir quelques-unes de ses productions et ses premiers lives. Tout autant inspiré par la soul d’Erykah Badu que les expérimentation d’Aphex Twin, les productions percutantes de Dixon ou Objekt, sa musique transpire une énergie profonde qui lui est propre.

 

> PIÑATA RADIO DJs

Avec la même passion qui les ont poussés à créer, puis à organiser et développer une web-radio, TMZK et OG Maxwell représentent Piñata Radio en tant que DJs. Avec le groove et la chaleur de la house, l’empreinte du jazz ou du hip-hop qui les animent en dehors des DJ Sets et la volonté d’explorer de nouvelles sonorités, ils représentent l’éclectisme retransmis dans la programmation de la radio. Des DJ Sets à quatre-mains adaptés tout-terrain.

 

> CHORDIAL

Ce n’est qu’en 2018 que ces deux DJ montpelliérains se réunissent pour former Chordial. Ils commencent à jouer dans plusieurs lieux, proposant des DJ Set house aux différentes couleurs : aussi bien deep, soulfull, que minimal et classic. Si derrière des platines, les limites de styles n’existent que très peu, il est de même avec leurs productions. En utilisant le sampling et d’autres synthèse modulaires, ils transposent avec une énergie semblable leurs talents dans la production. Habitués du Lunar Bar, programmés au Cicada Festival et sur d’autres scènes de la région, rien ne semble les arrêter. 

 

> MAMBOUSSA

Certains connaissent ses productions à travers une Boiler Room de Diplo, d’autres le connaissent pour son célèbre remix du morceau « Emotion » des Daft Punk pour ou simplement pour ses EP sortis depuis 2015 sur quelques-uns des meilleurs labels européens quand il s’agit de club music. Montpelliérain d’adoption, maintenant exilé vers la capitale aux côtés d’une scène de club bouillonnante, Mamboussa est l’une des dernières recrues du label [re]sources, dont les releases affolent les plus beaux dancefloors de France et d’Europe.

MO.CO. Montpellier Contemporain
14:00
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

 

A l’occasion de l’ouverture de l’Hôtel des collections, Geoffrey Badel, ancien étudiant du MOCO.ESBA et artiste désormais basé à Montpellier, présente An it harm none, do what ye will, un rituel de purification et de protection du lieu au sein de l’exposition inaugurale du MOCO. Le titre de la performance, issu de la philosophie wiccane, signifie en ancien anglais « Fais ce qu’il te plaît sans que cela ne nuise à personne ». Des manipulations d’objets personnels et symboliques, des modifications corporelles, des signes gestuels, des vocalises et des déplacements spatiaux convergent au sein d’une chorégraphie intuitive, tout en faisant référence à la Wicca, culte à mystères qui s’associe autant à la nature qu’à la magie.

Jacopo Miliani, Body oh boy nobody! Photo Ivan Grianti
15h, 18h
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

 

Performance, Jacopo Miliani, Body oh boy nobody ! - MOCO Hôtel des collections

 

Avec Jacopo Jenna

 

Dans Body oh Boy Nobody!, un danseur déambule dans l’escalier, l’accueil et sur la terrasse du MOCO Hôtel des collections. Au fur et à mesure, le jeune homme se déshabille en partie dans une lente danse avant de se rhabiller et continuer sa promenade. Ses gestes et ses mouvements suggèrent des formes et des images connues de l’histoire de l’art, or, présentées sans musique et dans un contexte nettement antithéâtral, la performance met en jeu le rapport avec le spectateur et crée un lieu où séduction, désir et gêne se dessinent.

 

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
15:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL

Avec Clarissa Baumann

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

MO.CO. Montpellier Contemporain
16h, 17h et 19h
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

La cellule (Becquemin & Sagot)

 

If happiness came, I miss the call est une performance conçue pour MOCO Hôtel des collections par le duo d’artiste basé à Montpellier, La cellule (Becquemin&Sagot). Un duo, une mélopée, une contorsion… Un homme et une femme déambulent dans l’institution et se retrouvent dans le jardin pour une dernière danse au son d’un morceau pop qui se déconstruit progressivement. Ce duo étrange et mélancolique se joue des traditions d’inauguration et aborde, dans un mélange de genres, les thèmes chers aux artistes : le rituel, le désir et la transformation.          

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
15:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Eric Nébié

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
11:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Clarissa Baumann

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.

100 artistes dans la ville- ZAT 2019
19h30
Toit du Corum, Place Charles de Gaulle
Accès libre

 

Sur le toit du Corum, Pierre Peres réalise la performance Voix des Villes. L’artiste, qui avait conçu Voix des Cimes, une série de vidéos dans lesquelles il chantait la cime des montagnes comme une partition musicale, transpose cette idée dans le paysage urbain de Montpellier.

 

 

Jacopo Miliani
12h30
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

 

Performance, Jacopo Miliani, Body oh boy nobody ! - MOCO Hôtel des collections

 

Avec Jacopo Jenna

Dans Body oh Boy Nobody!, un danseur déambule dans l’escalier, l’accueil et sur la terrasse du MOCO Hôtel des collections. Au fur et à mesure, le jeune homme se déshabille en partie dans une lente danse avant de se rhabiller et continuer sa promenade. Ses gestes et ses mouvements suggèrent des formes et des images connues de l’histoire de l’art, or, présentées sans musique et dans un contexte nettement antithéâtral, la performance met en jeu le rapport avec le spectateur et crée un lieu où séduction, désir et gêne se dessinent.

Geoffrey Badel
14h30
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

 

A l’occasion de l’ouverture de l’Hôtel des collections, Geoffrey Badel, ancien étudiant du MOCO.ESBA et artiste désormais basé à Montpellier, présente An it harm none, do what ye will, un rituel de purification et de protection du lieu au sein de l’exposition inaugurale du MOCO. Le titre de la performance, issu de la philosophie wiccane, signifie en ancien anglais « Fais ce qu’il te plaît sans que cela ne nuise à personne ». Des manipulations d’objets personnels et symboliques, des modifications corporelles, des signes gestuels, des vocalises et des déplacements spatiaux convergent au sein d’une chorégraphie intuitive, tout en faisant référence à la Wicca, culte à mystères qui s’associe autant à la nature qu’à la magie.

La cellule
16h
MOCO Hôtel des collections
Accès libre

 

If happiness came, I miss the call est une performance conçue pour MOCO Hôtel des collections par le duo d’artiste basé à Montpellier, La cellule (Becquemin&Sagot). Un duo, une mélopée, une contorsion… Un homme et une femme déambulent dans l’institution et se retrouvent dans le jardin pour une dernière danse au son d’un morceau pop qui se déconstruit progressivement. Ce duo étrange et mélancolique se joue des traditions d’inauguration et aborde, dans un mélange de genres, les thèmes chers aux artistes : le rituel, le désir et la transformation. 

100 artistes dans la ville - ZAT 2019
11:00
Esplanade de la Musique, 34000, Montpellier
Accès libre

Performance par VOXEL, Modules à habiter par le travail de la danse

Avec Eric Niébé

Sur l’esplanade de la Musique sont installés deux modules cubiques créés par Artelozera et activés par quatre jeunes chorégraphes du programme Exerce ICI/CCN Montpellier : Voxel – des modules à habiter par le travail de la danse. Il s’agit d’espaces de travail perméables, où ont lieu différents échauffements, du travail d’écriture, des improvisations dansées, des déambulations et des performances. L’expérience humaine et la perte des repères sont essentielles dans ses actions. Les objets utilitaires qu’il produit sont privés de leur statut d’œuvre. Il suggère ainsi une alternative dans le champ du quotidien, et place le spectateur dans la position d’un expérimentateur.