Io Burgard – Entrée Hôtel des collections
A voir en entrée libre du 2 juillet au 27 mars 2022

Io Burgard

Intervention sur le bâtiment. 

Troisième artiste invitée, après Mimosa Échard et Olafur Eliasson, à s’emparer de l’entrée de l’institution, Io Burgard imagine une nouvelle oeuvre pour le MO.CO. Hôtel des collections. 

Le travail de Io Burgard célèbre la fluidité des corps et sa mobilité dans les lieux de passage. Elle fait souvent référence à la statuaire antique dans ses dessins, peintures et sculptures aux lignes souples.

Pour le MO.CO. Hôtel des collections, Io Burgard saisi l’invitation à produire une œuvre inédite pour réinvestir un de ses motifs de prédilection, celui de la porte. Point de passage d’un espace ouvert à un espace couvert, de la zone du dehors à celui dedans, la porte peut être franchie pour entrer ou sortir, pour passer d’un lieu à l’autre. Janus, le dieu romain des portes, est à double visage : il préside aux deux dimensions du temps, le passé et l’avenir, et aussi aux deux espaces que commande la porte. Signe d’attention, l’artiste veille sur cette figure de limites. Dans sa proposition, il n’y aura pas de porte à entrouvrir, à pousser ou à écarter, pas d’élément mobile du décor fixe, mais une ouverture à enjamber et à dépasser.

 

Biographie

Née en 1987 à Talence

Vit et travaille à Paris et à Saint-Denis Représentée par la galerie Maïa Muller (http://www.maiamuller.com/io-burgard)

Io Burgard passe aisément du réel vers le monde fantasmé et vice versa grâce aux multiples médiums qu’elle mobilise allant du dessin au sculpture, de la fresque au bas-relief. Ses formes fluides, tout en rondeur, moulées en plâtre sont des possibles traductions ou suite en volume de la ligne dessinée.

Leur couleur blanche apparaît tantôt désignant le vide rempli d’images mentales, tantôt représentant des formes poreuses. Elastiques, dégoulinantes, entre minéral et organique, entre figuration et abstraction, ces formes créent un circuit et délimite un espace percé de nombreuses ouvertures.

Io Burgard est une artiste basée à Paris et à Saint Denis dont le travail investit la fluidité des corps et sa mobilité dans les lieux de passage. Diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris en 2014 et de l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2012, elle est lauréate de résidence, à la Fondation d’entreprise Hermès, à la Cité International des arts à Paris ou encore à Saint-Ange cette année. Elle a présenté des expositions personnelles notamment au Centre d’art contemporain Les Capucins, à Embrun en 2020, à la galerie Maïa Muller à Paris en 2019 et au Musée régional d’art contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée en 2018. Elle a participé à des expositions collectives tant au niveau national qu’international à la galerie Continua, à Les Moulins, au Palais de Tokyo, à Paris et à Ginza Maison Hermès, à Tokyo.