MO.CO. Panacée

14 rue de l'École de Pharmacie, Montpellier

Du 26 juin 2021 au 5 septembre 2021

Ouverture vendredi 25 juin 2021

Betty Tompkins. Raw Material

Cette première exposition monographique en France de la peintre américaine féministe Betty Tompkins présente environ 50 peintures et dessins réalisés au cours des dix dernières années.

Betty Tompkins est avant tout connue pour ses toiles grand format Fuck Paintings, une série inaugurée en 1969 représentant l’acte sexuel en gros plan, dont les images sources sont extraites de magazines pornographiques. La série est célèbre pour avoir été censurée de nombreuses fois.

L’artiste décline dans une palette froide et restreinte de noir, blanc et gris les images pornographiques qu’elle s’approprie dans ses séries Fuck Paintings, Cunt… et Pussy Paintings. Stylistiquement proche du photoréalisme, l’image est recadrée et réalisée à l’aérographe sur des fonds pastel. Parfois, l’artiste recouvre l’image de textes misogynes.

Betty Tompkins est une artiste dont le travail a influencé une génération plus jeune, même si ses peintures, à cause de leur contenu explicite, ont été rarement montrées. Elle n’a cessé d’interroger avec persistance depuis les années 70 ce qui détermine les codes de représentation des corps féminins.

Betty Tompkins : Raw Material est accompagnée d’une publication qui regroupe des textes de Nicolas Bourriaud, Alison M. Gingeras et Géraldine Gourbe commandés pour l’occasion, ainsi qu’un entretien avec l’artiste. Editeur : Jean Boîte Editions

 

Les commissaires

Vincent Honoré, Directeur des expositions, Anya Harrison, Curator et Rahmouna Boutayeb, Chargée de projets, assisté.e.s de Justine Vic​, Fanny Hugot-Conte et Emma Ribeyre

 

L’exposition est réalisée avec le soutien de P·P·O·W, New York.

 

Betty Tompkins

Née en 1945 à Washington, D.C., Etats-Unis.
Vit et travaille entre New York et Mt. Pleasant, Pennsylvanie.
Depuis la fin des années 1960, Betty Tompkins travaille une iconographie explicitement sexuelle. Deux tableaux de sa première série Fuck Paintings (1969-1974) se sont vu refuser leur entrée en France en 1973, arrêtés en douane et confisqués à cause de leur contenu jugé pornographique. Les Fuck Paintings ne seront plus montrées jusqu’en 2002, l’année où Tompkins produit sa première exposition personnelle chez Mitchell Algus, le galeriste new-yorkais qui l’a (re)découverte. Les œuvres de Tompkins sont finalement montrées en France en 2003 à la Biennale de Lyon, et Fuck Painting #1 rejoint la collection permanente du Centre Pompidou à Paris l’année suivante.
Son travail a été présenté à Kunstraum Innsbruck, FLAG Art Foundation (New York), Confort Moderne (Poitiers), Villa Arson (Nice), Dallas Contemporary (Texas) et au Centre Pompidou, Musée d’art moderne (Paris), entre autres.