Du 13 septembre au 29 novembre 2020
Vernissage samedi 12 septembre à 11h30 

Château Capion
Chemin de capion, 34150, Aniane

En partenariat avec MO.CO. Montpellier Contemporain

Samuel Spone, Corridor

Château Capion 2020

Dans ce lieu inspirant situé en pleine nature, avec ses jardins à la française entourés de vignobles, Samuel Spone a été accueilli en résidence cet été pour poursuivre ses recherches. L’exposition « Corridor » met en dialogue un ensemble d’œuvres inédites, dont une peinture monumentale produite in situ.  

Dans ses peintures, dessins et photogrammes, il opère par ajouts et soustractions afin d’éprouver les matériaux et leurs interactions en utilisant l'accident, ainsi que des variations de temps et d’échelle. En puisant dans de multiples références artistiques, littéraires, cinématographiques ou encore dans l’univers des jeux vidéos, il crée des espaces fictionnels ou s’entremêlent abstraction et figuration. 

L’artiste Samuel Spone est le troisième artiste issu du MO.CO. Esba (Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier) à bénéficier d’une résidence et d’une exposition dans le cadre du partenariat entre le MO.CO. et Château Capion. 

 

Vernissage le samedi 12 septembre à partir de 11h30

Au programme : 

- ouverture de l’exposition à partir de 11h30 et pot public 
- après-midi électro avec les DJs Ugo Masciave et 1B3R (Maxime Franco) 
- foodtruck sur place

 

Samuel Bertrand est né en 1992. Vit et travaille entre Montpellier et Arles. 

Issu de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier, Samuel Bertrand agit sur les matériaux, en ajoutant et en soustrayant de la matière. Dans ses processus créatifs, le geste, le temps et l’échelle varient.  Il utilise les accidents liés aux réactions chimiques des encres, du goudron et de la javel. Les dessins se métamorphosent alors dans un environnement cinématographique, où des éléments figuratifs et abstraits viennent s’entrelacer. 

De ses dessins, espaces multi-référentiels à ses peintures, un jeu de glissements s’opère et permet différentes lectures par les regardeurs.