MO.CO.

13 rue de la République, Montpellier

Du 22 juin au 22 septembre 2024

Vernissage le 21 juin 2024, de 19h à 22h au MO.CO.

Descente au Paradis, Kader Attia

En parallèle de l’exposition Être Méditerranée, explorant la création contemporaine du pourtour méditerranéen, qui se tiendra au MO.CO. Panacée, le MO.CO. consacre une monographie à Kader Attia, l’un des artistes français les plus présents sur la scène internationale.

Né en 1970 en Seine-Saint-Denis, Kader Attia grandit dans une atmosphère pluriculturelle et cosmopolite, en banlieue parisienne. Son enfance est marquée par les nombreux allers-retours qu’il effectue entre la France et l’Algérie de ses origines familiales. Diplômé de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, lauréat en 2016 du prix Marcel Duchamp, curateur en 2022 de la 12ème Biennale de Berlin, Kader Attia a bâti une œuvre qui n’est réductible à aucun médium, et pourtant marquée par un vocabulaire visuel qui lui est propre. Utilisant le dessin, la photographie, la vidéo, la sculpture ou l’installation au gré de chaque projet singulier, il interroge la société actuelle en donnant une grande part à la poésie et à l’induit, en s’attachant aux situations fragiles, aux peurs, aux traumatismes, au déracinement, aux espoirs de réparation. Le voyage tient également une place importante dans son histoire comme dans son travail, invoquant des cultures marginalisées comme des destins individuels.

Pour l’exposition Descente au Paradis, Kader Attia s’est inspiré de la géographie même du MO.CO., de son parcours du haut vers le bas, du ciel vers la terre et ses profondeurs, en proposant une réflexion sur la réparation et la transcendance qui interroge la notion de verticalité, comme mouvement vital et spirituel. Comme les plaies du passé irriguent les fractures du présent et juxtaposent les époques par un mouvement de va-et-vient, la spiritualité permet d’échapper à l’emprise de l’Histoire. À l’image de la pluie qui ravine et transforme, n’existe-t-il pas une élévation qui se joue dans un flux descendant ? Si les œuvres de Kader Attia possèdent une portée philosophique et politique forte, Descente au Paradis témoignera également des préoccupations poétiques et esthétiques d’un artiste dont la recherche et la pensée se fondent dans une pratique où la forme et le fond fusionnent en un langage propre.

Aux côtés de œuvres majeures de l’artiste, l’exposition proposera des œuvres nouvelles dont une installation immersive inédite, composée d’un film tourné dans le Nord de la Thaïlande et d’une installation composée de bâtons de pluie, créée pour le MO.CO. Elle sera accompagnée d’un ouvrage richement illustré comportant un entretien entre Kader Attia et Numa Hambursin ainsi qu’un texte de Mohamed Amer Meziane, philosophe et auteur du livre Des empires sous la terre.

Commissariat : Numa Hambursin

 

Partenaire média :

Logo Les Inrockuptibles

 

L’EPCC MO.CO. bénéficie du soutien de la Ville de Montpellier, de Montpellier Méditerranée Métropole, de la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie et de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

Le catalogue

L'exposition sera accompagnée d'un ouvrage richement illustré comportant un entretien entre Kader Attia et Numa Hambursin ainsi qu’un texte de Mohamed Amer Meziane, philosophe et auteur du livre Des empires sous la terre.